Géographiquement, la Presqu’île s’étend du port de Caen jusqu’en bord de mer, à 14 km.

Le projet urbain Caen Presqu’île porte lui sur un vaste périmètre d’environ 600 hectares dont la moitié fait l’objet de projet d’aménagement. À cheval sur les communes de Caen, d’Hérouville Saint-Clair et de Mondeville, Caen Presqu’île offre une perspective de développement et d’attractivité au niveau de l’agglomération mais aussi régional. À l’heure de l’étalement urbain et de la périurbanisation, ce secteur en cœur d’agglomération permet de reconstruire la ville sur elle-même, de valoriser une friche industrielle à quelques kilomètres de la plage et d’offrir un cadre de vie qualitatif entre terre et mer.

La presqu’île,

reconquête d’un territoire central

Depuis 2010, les communes de Caen, Hérouville Saint-Clair et Mondeville, la communauté urbaine Caen la mer, la Région Normandie et le syndicat mixte des Ports Normands Associés sont à l’initiative d’un projet ambitieux sur le secteur de la Presqu’île. Ils créent et mandatent la Société publique locale d’aménagement (SPLA) Caen Presqu’île pour suivre le projet. L’ambition de reconquête urbaine se concrétise par l’élaboration et la validation, en 2015, du Plan guide « La Grande Mosaïque » réalisé par l’équipe de l’agence d’urbanisme  et d’architecture internationale MVRDV.

Caen Presqu’île : un défi urbain

Reconstruire la ville sur elle-même en évitant l’étalement urbain tout en intégrant la complexité du territoire permettra de renforcer l’espace métropolitain caennais, de participer de l’attractivité et du rayonnement de l’agglomération et de la Région Normandie.

Les enjeux du projet Caen Presqu’île sont :

  • reconquérir un espace de friche industrielle de 600 hectares en plein cœur d’une agglomération et lutter contre l’étalement urbain
  • renforcer l’espace métropolitain caennais et participer à l’attractivité et au rayonnement de l’agglomération et de la Région Normandie
  • permettre d’accueillir des activités de loisirs, touristiques et économiques
  • (re)donner au territoire une identité maritime et fluviale assumée et affirmée, développer la filière nautique déjà bien implantée et renforcer la qualité de l’accueil des croisières
  • donner des opportunités de développement et de diversification du trafic commercial, pilier du fonctionnement maritime de la presqu’île
  • construire un territoire durable et innovant dans sa conception urbaine, notamment dans sa capacité à être évolutif, à se renouveler et à être résilient
  • valoriser le patrimoine industriel, architectural, naturel, paysager, maritime et fluvial de la Presqu’île
  • rendre cet espace central aux habitants, aux usagers du territoire, en concevant un projet en concertation avec l’ensemble des acteurs et favorisant le retour des habitants en cœur de ville

Un projet d’intérêt majeur

Le projet Caen Presqu’île conforte l’attractivité de la métropole caennaise par la création de nouveaux quartiers alliant les avantages de la ville et le cadre de vie péri-urbain. Un projet urbain ambitieux qui mobilise l’ensemble des acteurs du territoire autour d’un projet d’intérêt majeur (PIM).

Le PIM Caen Presqu’île sera un des 5 premiers PIM de France. Responsable, résilient et ambitieux, le projet Caen Presqu’île s’écrit avec tous.

Caen Presqu’île, un territoire d’atouts

Au cœur de la vallée de l’Orne, la Presqu’île est unique de par son histoire industrialo-portuaire, son périmètre sur 3 communes, sa position insulaire, sa proximité avec la mer, la gare, les centres villes… Ce territoire est un véritable atout pour l’espace métropolitain caennais, l’attractivité et le rayonnement de l’agglomération et de la Région Normandie. Sa centralité et le rapport à l’eau sont des atouts du développement et de l’élaboration du projet urbain.

Hier, prairies de la vallée de l’Orne, site industrialo-portuaire, aujourd’hui, espace d’activités économiques et friche industrielle, demain quartiers à vivre, la Presqu’île est un territoire majeur en cœur d’agglomération.

  • Au cœur d’un corridor écologique :  il est dans la continuité d’un écrin naturel qui traverse l’agglomération, entre la vallée de l’Orne, l’Hippodrome et la mer. Un écrin naturel avec une riche biodiversité à conserver et valoriser
  • Une identité maritime et portuaire : À 14 km du littoral, entre le canal, l’Orne et le port de plaisance, la Presqu’île est à une identité maritime forte. Les marques de son histoire industrialo-portuaire sont toujours présentes (bâtiments industriels, grues, bittes d’amarrage, rails…) et seront conservées et mise en valeur pour continuer à écrire ce territoire.
  • Un territoire d’histoire et de traces : À l’époque industrielle, des entreprises de charbonnage, de bois et l’exportation de pierres de Caen y ont fait la renommée du port qui accueillait parfois des dizaines de bateaux de marchandises. Aujourd’hui, à quelques centaines de mètres du centre historique de Caen, la Presqu’île accueille des activités économiques, culturelles, un pôle d’entreprises nautiques…
  • Un territoire à vivre : Depuis une dizaine d’année, les équipements publics s’implantent sur la Pointe Presqu’île.  Le Cargö, salle de musiques actuelles, Le Pavillon, maison des projets urbains, l’ésam Caen Cherbourg, école supérieure des arts et médias, le Dôme, la Bibliothèque Alexis-de-Tocqueville, le tribunal de Grande Instance

Caen Presqu’île au cœur d’une dynamique de territoire

Caen Presqu’île est un projet urbain régional urbain majeur. Ce territoire offre un cadre de vie hors norme en centre-ville, au sein de la communauté urbaine Caen la mer. Avec tous les avantages de proximité, de vie urbaine et de dynamique économique, le projet a aussi les atouts de la campagne et de la plage : espaces verts et publics, maritimité du canal, accès en mobilités douce jusqu’à la plage…

EN CHIFFRES

CAEN PRESQU’ÎLE c’est :

  • 300 hectares aménageables sur 3 communes (environ 300 terrains de foot)
  • un secteur :
    • de 400 à 800 m de large selon les points
    • 5 km de long
    • 10 km de berges